Le cerveau est organisé en zones

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires ! »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits 🙂 « 

Léo : « Monsieur Max, puis-je commencer le petit rappel ? »

Max : « Bien sûr Léo. »

Léo : « Nous savons que nous percevons l’environnement grâce à nos organes des sens (nez, langue, peau, oreilles et yeux). Nous savons aussi que nous réagissons grâce aux organes moteurs. Ce sont les muscles qui se contractent. Pour le moment nous supposons que c’est le système nerveux qui fait la jonction entre les organes des sens et les organes moteurs. »

Max : « Merci Léo. Samuel peux-tu décrire le système nerveux ? »

Samuel : « Je peux 🙂 Le système nerveux comprend les organes des sens, les nerfs et les centres nerveux. Les centres nerveux sont l’encéphale, qui est dans le crane, et la moelle épinière qui se trouve dans la colonne vertébrale. L’encéphale c’est un peu compliqué et je laisse Léo en parler 🙂 « 

Léo : « Merci Samuel 🙂 L’encéphale n’est pas si compliqué que ça. Il y a le cerveau en deux parties, le système limbique, le tronc cérébral et le cervelet. Voilà. »

Samuel : « Nous savons qu’il y a un lien anatomique entre ces organes mais ce n’est pas une preuve ça monsieur Max. »

Max : « C’est vrai. Que diriez-vous de faire un peu d’histoire des sciences ? »

Samuel et Léo : « Oh oui ! »

Max : « Commençons en Égypte Antique. Ou plutôt en Egypte en 1882. Edwin Smith, marchand et collectionneur, achète un manuscrit ancien à Louxor. Ce document est passionnant. D’après son écriture il date du 17e siècle avant notre ère mais ce serait une copie d’un texte beaucoup plus ancien puisqu’il aurait écrit il y a près de 3000 ans. »

Léo : « Rhooo ! »

Max : « Le voici. Ou plutôt voici les planches 6 et 7 du manuscrit. »

Photographie des planches 6 et 7 du manuscrit dit Papyrus Smith conservé à l’académie de médecine de New-York (source : Wikipédia)

Léo : « Ce n’est pas écrit en hiéroglyphes ! »

Max : « Non, à cette époque (16e et 17e dynastie de la seconde période intermédiaire) les textes étaient écrits en caractères hiératiques. Ça va plus vite à écrire 🙂 Ce manuscrit est parfois considéré comme le tout premier écrit scientifique de l’histoire. C’est la première fois que le cerveau est nommé. L’auteur décrit 48 blessures à la tête et au cou et leurs conséquences. Le tableau ci-dessous vous donne trois exemples. »

Max : « Que nous apprennent ces trois cas ? »

Samuel : « Pour le cas 31 ça peut vouloir dire que la moelle épinière transmet des information des organes sensitifs vers le cerveau ou du cerveau vers les organes moteurs. »

Max : « Bravo Samuel ! »

Léo : « Le cas 8 nous dit que le cervelet s’occupe de la position des yeux et de la marche ! »

Max : « Oui Léo. »

Samuel : « Pour le cas 22 je ne sais pas bien. Peut-être c’est parce que la zone du cerveau qui s’occupe de l’audition ne fonctionne plus. Il n’entend plus. Ou alors il ne reconnaît plus son nom. Il y aurait une zone du langage ? »

Max : « Un autre document pourrait vous aider… »

Schéma de localisation des aires cérébrales dites aires de Brodmann (Source : Wikipédia)

Léo : « Oulala ! Tout ça ! »

Samuel : « Mmmm… Ça veut dire que le cerveau est organisé en zones spécialisées. Ce n’est pas très difficile à comprendre. Mais on ne peut pas savoir si le blessé du cas 22 n’entend plus ou s’il ne reconnait plus son nom… »

Léo : « Pourquoi dis-tu ça Samuel ? »

Samuel : « Les zones 41-42 correspondent à l’audition. Si elles sont abîmées le blessé n’entend plus. La zone 22 correspond à la compréhension orale. Si elle est abîmée il ne comprend plus ce qu’on lui dit. Mais ces zones sont collées. Il n’y a pas assez d’informations pour savoir où se situe précisément la blessure au cerveau. »

Max : « Samuel tu ferais un bon médecin 🙂 « 

Léo : « Il y a donc une zone du langage ? »

Max : « Il y en a deux. L’aire de Broca permet la production et l’articulation du langage parlé alors que l’aire de Wernicke est responsable de la perception des mots et des symboles du langage. C’est cette zone qui vous permet de comprendre ce que vous entendez et ce que vous lisez. »

Schéma de situation des aires du langage (aire de Broca et de Wernicke) (Source : www.frcneurodon.org)

Max : « Bien, il est hors de question de retenir toutes les zones du cerveau. Qu’allez-vous retenir ? »

Léo : « Moi je retiendrais que le cerveau est organisé en zones spécialisées. Je retiendrais aussi qu’il y a une zone de la sensibilité, une zone de la vision, une zone de l’audition et une zone de la motricité. »

Samuel : « Pareil que Léo ! Ça pourra nous aider à comprendre ce qu’il se passe dans la tête quand on attrape le  stylo qu’on voit arriver ! »

Max : « Samuel, je te remercie de faire le lien avec notre situation de départ 🙂 Prenez vos cahiers. Vous allez noter un petit bilan en complément de l’anatomie du système nerveux. »

Léo : « C’est encore dans le II. alors ! »

Max : « Oui, sautez juste une ligne. »

Le cerveau est organisé en zones spécialisées. Il y a par exemple la zone de la sensibilité, la zone de l’audition, la zone visuelle et la zone motrice.

Max : « Avez-vous des questions ? »

Samuel : « Non monsieur Max. »

Léo : « J’ai hâte d’être à la prochaine séance pour remettre tout ce qu’on a vu en forme. Je vais faire un schéma chez moi ! »

Samuel : « Moi aussi ! »

Max : « En attendant allez vous aérer en récréation ! »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Max : « Au revoir mes petits ! »

Séance suivante

SN5 Etude de lésions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *