Le fonctionnement des alvéoles (correction)

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits 🙂 Nous allons faire la correction de l’activité. »

Samuel : « Puis-je aller au tableau monsieur Max ? »

Max : Si tu veux Samuel. Je te redonne les tableaux contenant les résultats… »

Samuel : « Merci monsieur Max mais je me souviens des valeurs 🙂 Alors… Je commence par reconstruire le schéma sans rien… Voilà ! »

Samuel : « Maintenant, je recopie les valeurs du tableau sur le schéma… Comme ça… J’ai écrit en rouge car c’est la couleur conventionnelle pour représenter le dioxygène. »

Samuel : « Je me dépêche de faire les flèches rouge pour l’air inspiré et l’air expiré. Comme la teneur en dioxygène dans l’air inspiré est supérieure à la teneur en dioxygène dans l’air expiré je fais une plus grosse flèche pour l’air inspiré… Voilà ! »

Samuel : « Je passe au sang. La quantité de dioxygène dans le sang arrivant à l’alvéole est inférieure à la quantité de dioxygène dans le sang repartant de l’alvéole. Je mets donc moins de rouge dans le sang qui arrive que dans le sang qui repart. Comme ça… Pfff… Si j’avais su, j’aurais fait un schéma plus petit… Voilà ! »

Samuel : « Pour le moment c’est purement descriptif. J’ai représenté les résultats. Maintenant il faut expliquer un peu. Comment se fait-il qu’il y a moins de dioxygène dans l’air expiré que dans l’air inspiré et qu’il y a plus de dioxygène dans le sang qui repart que dans le sang qui arrive ? Facile ! Je fais une flèche rouge ! Voilà ! J’ai terminé 🙂 « 

Max : « C’est très bien Samuel. Mais tu n’as pas terminé. Il manque un titre et la conclusion. »

Samuel : « Je le sais monsieur Max. Je laissais un peu de travail à Léo 🙂 « 

Léo : « D’accord ! J’ajoute le titre et la légende… »

Léo : « Nous pouvons maintenant conclure. L’air inspiré contient 20% de dioxygène. Il avance dans les voies aériennes jusqu’aux alvéoles lors de la contraction des muscles respiratoires. Dans les alvéoles, une partie du dioxygène passe dans le sang qui est dans les vaisseaux sanguins à la surface de l’alvéole. Quand les muscles respiratoires se relâchent, l’air est évacué des alvéoles et ne contient plus que 16% de dioxygène. Au passage le sang a été réapprovisionné en dioxygène. »

Max : « Excellent travail ! Bravo à tous les deux ! Léo, ton texte me plaît tellement que je vais le reprendre dans la leçons. Prenez vos cahiers et notez. »

2. Le fonctionnement des alvéoles.

L’air inspiré contient 20% de dioxygène. Il avance dans les voies aériennes jusqu’aux alvéoles lors de la contraction des muscles respiratoires. Dans les alvéoles, une partie du dioxygène passe dans le sang qui est dans les vaisseaux sanguins à la surface de l’alvéole. Quand les muscles respiratoires se relâchent, l’air est évacué des alvéoles et ne contient plus que 16% de dioxygène. Au passage le sang a été réapprovisionné en dioxygène.

Max : « Avez-vous des questions ? »

Samuel et Léo : « Nous monsieur Max ! »

Max : « Alors allez vous aérer un peu en récréation. Mais ne sollicitez pas trop vos muscles respiratoires 🙂 « 

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Séance suivante

4 réflexions au sujet de « Le fonctionnement des alvéoles (correction) »

    1. Bonjour 5ème,
      Je ne vois pas bien de quoi tu veux parler avec les trois segments du système vasculaire. Du coup, je ne peux pas répondre. J’en suis désolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *