Quelques êtres vivants

Max : « Comme vous avez été sages et que vous avez bien travaillé, nous allons prendre un peu de temps pour regarder des photographies de quelques êtres vivants. »

Léo : « Merci monsieur Max ! »

Samuel : « Vous allez nous montrer les êtres vivants que nous avons vus dans l’exercice sur les caractéristiques physiques de l’environnement ? »

Max : « Oui, Samuel. Et quelques autres… Mais aucun n’est rare. Vous pourrez les rencontrer près d’ici, lors de vos promenades dans les parcs. Commençons par les êtres vivants de la forêt…

DES ÊTRES VIVANTS DE LA FORÊT

De la mousse…

Max : « Comme vous pouvez le voir, les mousses sont de tout petits végétaux. Elles sont constituées d’une courte tige. Ici elle est marron. Avec de petites feuilles vertes. Il n’y a ni fleur, ni racine. Les mousses peuvent pousser sur des rochers, des troncs d’arbres, les toits des maisons… Pour se reproduire elles produisent des spores dans des organes spéciaux que vous pouvez voir sur l’image suivante… »

Max : « Les organes reproducteurs sont les espèces de sacs qui se trouvent au sommet de petites tiges. On appelle cela des sporogones… Mais retenez simplement à quoi ressemblent les mousses. Le cloporte… »

Un cloporte

Max : « Vous connaissez déjà 🙂 Il en existe plusieurs espèces parfois difficiles à distinguer les unes des autres. Sachez que le cloporte est un Crustacé, comme les crabes, les crevettes… C’est le seul Crustacé entièrement terrestre. Mais il recherche les milieux humides et ne survit pas très longtemps si on l’expose à la chaleur dans un milieu sec. Passons aux champignons… »

Des amanites tue-mouches

Max : « La fameuse amanite tue-mouches 🙂 Elle n’est pas mortelle mais peut rendre malade et provoquer des troubles nerveux : changements de comportements, hallucinations… Il vaut mieux éviter d’y toucher. Voici un autre champignon fréquent dans les forêts… »

La vesse de loup perlée

Max : « Comme vous le voyez, ces champignons sont entourés de mousses. Ils aiment les mêmes milieux. Ici, ils se développent sur une grosse branche morte qui ne se voit même plus. Les champignons se reproduisent eux aussi grâce à des spores. Le lierre… »

Feuilles de lierre Fleurs de lierre

Max : « Le lierre est une plante grimpante. Il pousse en s’accrochant à un support : un vieux mur, un tronc d’arbre, des arbustes… Et il produit des fleurs. Mais tard, bien après les autres plantes à fleurs. En général, les fleurs de lierre apparaissent en automne. Passons aux limaces… »

La limace rouge
La limace léopard

Max : « Je vous ai montré deux espèces de limaces. La première est la limace rouge. Elle peut-être brune ou marron mais rarement rouge 🙂 L’autre est la limace léopard également appelée grande loche grise. Les limaces se nourrissent volontiers de champignons. Mais si la nourriture se fait rare elles peuvent se dévorer entre elles… Voilà pour la forêt. Passons à la prairie…

DES ÊTRES VIVANTS DE LA PRAIRIE

Max : « Une prairie est constituée d’herbes. Les herbes sont des plantes à fleurs. Oui oui 🙂 Leurs fleurs sont très simples et n’ont pas de pétales alors on ne les voit pas bien. Il existe de nombreuses espèces d’herbes. Voici deux exemples… »

Max : « Les herbes peuvent être très hautes ! J’ai déjà parcouru des chemins dans des herbes hautes de près de deux mètres ! Et dans les prairies il y a d’autres végétaux. Quand les herbes sont rases on peut trouver des pissenlits… »

Le pissenlit en fleurs et en fruits…

Max : « On peut aussi rencontrer le fameux bouton d’or… »

La fleur du bouton d’or envahie par des petits insectes

Max : « Ici, de nombreux petits insectes se nourrissent du pollen… Dans une prairie on peut également rencontrer des criquets et des sauterelles. Pour faire simple les criquets ont des antennes bien plus courtes que celles des sauterelles. Voici quelques exemples… »

Un criquet inconnu… Le pholidoptère cendré (sauterelle)
La grande sauterelle verte ici aussi 🙂

Max : « Pour les voir il faut être très attentif et se déplacer très doucement. Sinon on ne les voit  qu’au moment où ils se sauvent… Dans les prairies il y a des fleurs et donc des animaux qui se nourrissent de leur pollen, comme les abeilles, les guêpes et les frelons… »

Une abeille domestique en vol.

Une guêpe germanique… qui butine…
Un frelon européen qui se noie… Le même après son sauvetage 🙂

Un frelon asiatique

Max : « N’ayez pas peur de ces animaux à aiguillons. Ils ne piquent que très rarement. Le grand chevalier qui vous sert de professeur ne s’est jamais fait piquer alors qu’il passe son temps à essayer de les photographier. Par contre, souvenez-vous en traversant la route que les voitures tuent plus de 3 500 personnes par an. Les morts à cause des animaux ne sont qu’une trentaine pas an… Voilà. Je vous ferai peut-être d’autres visionnages au cours de l’année. Pour le moment, vous pouvez ranger vos affaires et aller vous dégourdir les pattes. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! Et merci pour ces belles photographies 🙂 »

Max : « Au revoir mes petits… »

N’hésitez pas à laisser votre avis sur cet article dans les commentaires 🙂

Séance suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *