L’appareil respiratoire

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour 🙂 Nous allons commencer. Je rappelle l’une de nos observations de départ. Lors de son passage dans le sang, le sang s’appauvrit en dioxygène. »

Léo : « Le problème est : Comment le sang est-il réapprovisionné en dioxygène ? »

Max : « Je n’ai même plus le temps de poser les questions 🙂 Observation, problème… »

Samuel : « Nous devons maintenant formuler une hypothèse ! Ce n’est pas très difficile. Je suppose que le sang est réapprovisionné en dioxygène lors de la respiration. »

Léo : « Ça, on le sait déjà ! Je préciserais que cela se passe au niveau des poumons puisque les humains ont des poumons. »

Max : « C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre… Commençons par étudier l’appareil respiratoire… »

Léo : « Nous allons encore voir une dissection ? »

Max : « Je préfère éviter de disséquer un humain… Je risquerais d’aller en prison 🙂 « 

Léo :  » 🙂 Monsieur Max, j’ai une question ! Nous avons parlé d’appareil digestif. Maintenant nous parlons de l’appareil respiratoire. Qu’est ce qu’un appareil ? »

Max : « Bonne question Léo ! Un appareil est un ensemble d’organes qui contribuent à la réalisation d’une même fonction biologique. »

Samuel : « Compris ! Tous les organes de l’appareil respiratoire contribuent à la respiration. Même indirectement ! »

Léo : « Il doit y avoir les poumons dans l’appareil respiratoire. »

Samuel : « Oui mais ils sont là, dans le thorax. Et l’air passe par le nez ou la bouche. Il faut des tuyaux pour conduire l’air  jusqu’aux poumons. »

Léo : « Et puis les poumons bougent ! Il doit y avoir des muscles attachés à des os pour faire bouger les poumons. »

Max : « Bravo mes petits ! Tous les organes que vous avez cités appartiennent bien à l’appareil respiratoire. Je vous montre une jolie image qui montre en partie l’appareil respiratoire… »

Image de synthèse montrant les poumons en place.

Samuel : « C’est une image de synthèse ! Ce n’est pas ce qu’on voit ! Comment les scientifiques ont-ils pu avoir les informations qui ont permis de réaliser cette image monsieur Max ? »

Max : « Il y a la dissection évidemment. Chez le lapin, le rat, l’Homme… Il y a d’autres techniques. Il existe par exemple un gaz qui est visible si on fait une radiographie. Si on le fait respirer à un individu et qu’on fait une radiographie, on peut voir le trajet que va faire ce gaz. Regardez ce que cela donne… »

Radiographie montrant les voies respiratoires.
Autre vue des voies respiratoires

Léo : « Ça fait comme un arbre à l’envers ! »

Samuel : « Il y a un tuyau unique qui se divise d’abord en deux puis chacun des branches se divise à son tour en branches de plus en plus petite ! Comme un arbre ! »

Max : « Ce sont les voies respiratoires également appelées voies aériennes. Elles débutent pas le nez ou la bouche, se poursuivent par la trachées qui donne les deux bronches. Il y a ensuite des bronchioles de plus en plus fines. »

Léo : « C’est par là que passe l’air ! »

Max : « Oui Léo ! »

Samuel : « Mais si le rôle des poumons est de permettre au sang d’être réapprovisionné en dioxygène, il doit y avoir du sang également ! »

Max : « Bien raisonné Samuel ! »

Léo : « C’est possible de voir ça à la radio ? »

Max : « Je ne sais pas. Je préfère une méthode ancienne… Très impressionnante. Elle se fait sur une personne morte. On peut remplir ses vaisseaux sanguins avec de la cire colorée. Ensuite on dissous le corps avec de l’acide et il ne restera que le moulage des vaisseaux sanguins. On peut utiliser cette technique pour mettre en évidence les vaisseaux sanguins contenus par les poumons mais aussi pour les voies respiratoires. Voici ce que ça donne… »

Moulage en cire des voies aériennes et des vaisseaux sanguins des poumons.

Léo : « Rholala ! »

Samuel : « C’est impressionnant ! »

Léo : « En blanc, ce sont les voies respiratoires. »

Samuel : « Et en rouge et bleu ce sont les vaisseaux sanguins ! »

Léo : « Si je comprends bien, un poumon c’est un organe dans lequel il y a des tas de petits tuyaux remplis d’aire et des tas de petits tuyaux remplis de sang ! »

Samuel : « Ces tuyaux se collent les uns aux autres et il y a des échanges de gaz entre les deux ! »

Max : « Très bien raisonné ! Bravo mais petits mais ce n’est pas aussi simple que cela. Nous verrons les détails la prochaine fois. Pour le moment, vous allez légender un document montrant les voies respiratoires. »

Samuel : « Oui monsieur Max ! Ça va être facile 🙂 « 

Max : « Pour la légende, il faut utiliser les mots ou expressions suivants : cavité buccale, cavité nasale, gorge, trachée, bronche, bronchiole, diaphragme, poumon. N’oubliez ni le titre ni l’échelle ! Pour vous aider sachez que la distance entre le nez et le diaphragme est d’environ 50 cm. »

Max : « Je vous donnerai le corrigé plus tard mais je crois avoir vu que vous aviez bon 🙂 Pour le moment, nous pouvons noter le début de la leçon. »

L’APPROVISIONNEMENT DU SANG EN DIOXYGÈNE

Lors de son passage dans les organes, le sang s’appauvrit en dioxygène. Comment le sang est-il réapprovisionné en dioxygène ?

I. ANATOMIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.

L’appareil respiratoire comprend tous les organes qui permettent la respiration.

1. Les voies respiratoires.

Les voies respiratoires sont des tuyaux dans lesquels se déplace l’air lors de la ventilation pulmonaire. Les voies respiratoires commencent par le nez ou la bouche. Elles se poursuivent par la trachée qui se divisent en deux bronches en arrivant aux poumons. Les bronches se divisent en bronchioles de plus en plus fines et de plus en plus nombreuses.

Max : « Voilà 🙂 Avez-vous des question ? »

Léo : « Monsieur Max, vous avez parlé du diaphragme. C’est quoi ? »

Max : « Bonne question ! C’est un muscle respiratoire. Il sépare le thorax de l’abdomen. Lorsqu’il se contracte il provoque une augmentation du volume de la cage thoracique et de l’air entre dans les poumons. Je vous expliquerai ça lors de la prochaine séance. Pour le moment, vous pouvez ranger vos affaires et filer en récréation. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max. »

Max : « Au revoir mes petits ! »

Séance suivante

7 réflexions au sujet de « L’appareil respiratoire »

    1. Bonjour 🙂
      Il n’y a pas beaucoup de différences entre les deux. On va dire que la référence est la version de ce site 🙂
      Travaille bien.

  1. bonjour max je voudrais vous demandez si on doit dire bouche et nez ou cavité nasale et cavité buccale.
    Je vous pose la questions car dans le cour vous aviez dis dans l’ordre les partie des vois respiratoire et que vous aviez dit nez et bouche

    1. Bonjour Anonyme 🙂
      Je ne me souviens plus ce que je vous ai dit en classe. Dans le cahier de texte je n’ai parlé que de réviser les consignes de dessin et de légende. Alors je vais dire qu’il n’y a que cela à faire. Mais il faut le faire sérieusement.
      Travaille bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *