Les ondes sismiques

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits. Nous commençons par le petit rappel. Tiens, si je le faisais sous la forme d’une interrogation orale ? Au hasard… Léo ! »

Léo : « Oui monsieur Max. »

Max : « As-tu appris ta leçon ? »

Léo : « Bien sûr monsieur Max ! »

Max : « Vérifions cela. Quelles sont les manifestations des séismes ? »

Léo : « Lors d’un tremblement de terre la terre tremble. Les vibrations durent de quelques secondes à quelques minutes et elles touchent une région plus ou moins étendue. »

Max : « Très bien. Quelles peuvent être les conséquences d’un séisme ? »

Léo : « Les conséquences d’un séismes peuvent être des dégâts aux constructions humaines, des sans-abris voire des blessés et des morts, des modifications du paysage et parfois des tsunamis. Il peut aussi y avoir des failles même si je ne sais pas encore ce que c’est. »

Max : « C’est très bien Léo. 20/20 ! Tu peux retourner à ta place. Nous allons commencer. »

Samuel : « Monsieur Max, puis-je poser une question ? »

Max : « Bien sûr Samuel. Répondre aux questions de mes élèves est ce que je préfère dans mon métier d’enseignant. »

Samuel : « Merci monsieur Max. Ce n’est pas vraiment une question. Dans la leçon, nous avons écrit que la terre tremble. Il y a des vibrations. Je vous ai entendu parler d’ondes sismiques. Je ne comprends pas bien ce que c’est une onde. »

Max : « Oui… Une onde… Je vais essayer de vous expliquer cela simplement. J’avais prévu de voir cela rapidement mais je m’adapte. »

Samuel : « Merci monsieur Max. »

Max : « Vous connaissez déjà les ondes mais vous ne le savez pas. Prenons un exemple simple. »

Léo : « C’est une onde ? J’aurais dit une vague moi. »

Max : « Une vague est une onde. »

Samuel : « La surface de l’eau monte et descend puis monte et descend… »

Léo : « Oui mais ça s’arrête au bout d’un moment. »

Max : « Première caractéristique d’une onde : elle s’atténue avec le temps. »

Samuel : « Elle s’atténue ? Qu’est ce que ça veut dire ? »

Max : « Disons qu’elle diminue. Autre exemple. »

Léo : « Oui, on voit bien l’onde. »

Samuel : « Elle rebondit un peu sur le bord… »

Max : « Oui Samuel. Notez le bien. Cela nous sera utile plus tard. Vous voyez bien que cette onde s’atténue en fonction du temps. »

Samuel : « Il me semble qu’elle s’atténue également en fonction de la distance parcourue. Plus on s’éloigne du point où elle a été créée, plus elle est faible. »

Max : « C’est exact Samuel. Commencez-vous à comprendre ? »

Samuel : « Oui monsieur Max. Une onde c’est un peu comme un déplacement vers le haut et le bas qui se déplace dans toutes les directions. »

Max : « C’est très bien Samuel mais il faut essayer de comprendre ce qui se déplace. Regardez ce petit film anodin. »

Léo : « On voit bien que les ondes s’atténuent en fonction de la distance au point d’impact. »

Max : « C’est vrai mais observez bien le bouchon. »

Samuel : « Il ne bouge pas ! »

Léo : « En fait si ! Mais il avance puis revient à sa place ! »

Samuel : « Donc lui ne se déplace pas. L’onde se déplace mais pas le bouchon. J’en déduis que l’eau non plus. »

Max : « Bonne déduction Samuel 🙂 Effectivement, une onde est un déplacement d’énergie sans déplacement de matière. C’est un peu compliqué mais je pense que vous pouvez comprendre. »

Léo : « Si nous revenons aux séismes cela veut dire que la terre tremble comme la surface de l’eau. Ce sont les ondes sismiques. Elles aussi s’atténuent avec la distance et le temps monsieur Max ? »

Max : « Oui Léo. Cela explique que le séisme n’est pas ressenti partout sur Terre. Mais il peut être enregistré quand même avec des appareils très précis. »

Samuel : « A chaque tremblement de terre toute la Terre tremble alors ? »

Max : « Oui mais il n’y a que dans une région plus ou moins étendue où les vibrations sont ressenties. »

Léo : « Je comprends mieux les dégâts ! Si le collège bouge de bas en haut puis de haut en bas pendant plusieurs secondes il finit tout cassé ! »

Max : « Ces ondes dites transversales ne sont pas les plus dangereuses. »

Léo : « Il y a différents types d’ondes ? »

Max : « Oui. Illustrons cela avec un ressort. Dans la vidéo qui suit il n’y a que deux types d’ondes qui sont illustrés. Je vous montrerais le troisième type ensuite. »

Max : « Je pense que ce petit film est suffisamment clair. Je vous montre des animations des trois types d’ondes sismiques. »

Max : « Ces ondes ne se déplacent pas à la même vitesse. Les plus rapides sont les ondes P. Le P signifie ‘premières’ parce que ce sont les premières à arriver. Les ondes S arrivent en second. Puis il y a les ondes L appelées ondes de Love ou Rayleigh. Ce sont les plus dangereuses pour les bâtiments. »

Léo : « Ben oui ! En plus elles arrivent après les autres qui ont déjà fragilisé les constructions. »

Max : « Je répète que ces différents types d’ondes ne se déplacent pas à la même vitesse. Plus on se trouve loin du point de départ du séisme, plus l’écart entre les arrivées des ondes sera important. Voici ce que donne un enregistrement d’ondes sismiques par un sismographe. »

Sismogramme montrant les enregistrements des trois types d’ondes sismiques.

Léo : « Mais il y a trois tremblements de terre alors ! »

Max : « Non Léo. Un tel enregistrement a été réalisé loin du point de départ des ondes. Le tremblement de terre n’a donc pas été ressenti là où se trouve le sismographe. »

Samuel : « Monsieur Max. Comment appelle t-on le point d’origine des ondes sismiques ? »

Max : « C’est le foyer Samuel. Le foyer est le point d’origine du séisme. »

Samuel : « Alors si j’ai bien tout compris, le séisme commence au foyer qui envoie des ondes sismiques dans toutes les directions de l’espace. Ces ondes s’atténuent en fonction du temps et de la distance au foyer et quand elles arrivent à la surface elles provoquent le tremblement de terre. »

Max : « C’est ça 🙂 Mes petits, je suis désolé de vous dire que cette séance est terminée. Pour la prochaine fois vous allez me faire un petit résumé de cet article. Pour cela vous noterez sur une feuille ce qui vous semble le plus important dans cet article. Cela ne doit pas dépasser 10 lignes. »

Samuel : « D’accord monsieur Max ! »

Max : « Filez vous dégourdir les pattes ! »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Max : « Au revoir mes petits ! »

Séance suivante

10 réflexions au sujet de « Les ondes sismiques »

  1. Bonjour Monsieur Max !

    J’espère que vous vous souvenez encore de moi 🙂

    Je vous avez dis que je vous direz comme est ma nouvelle professeure d’SVT.
    Elle n’est pas aussi drôle que vous mais elle est très gentille, un peu stricte mais ça va. Je pensais que je n’allais plus apprécier SVT mais enfaite c’est toujours ma matière préférée ! 🙂
    Depuis un moment je voulais lire vos cours mais honnêtement le temps me manque.

    Dites-moi comment vous allez 🙂
    Est-ce que vous avancez avec la classe ?

    J’attend de vos nouvelles !

    1. Bonjour 🙂
      Oui, je me souviens de toi. Forcément ! Tu m’as harcelé avec tes questions pendant les vacances 🙂
      Je suis content que tu continues d’apprécier la matière que j’enseigne. Je serais curieux de savoir ce que vous faites. Tu peux me tenir au courant si tu veux.
      Sinon je vais bien et monsieur O. aussi.
      A bientôt 🙂

      1. Ah oui, je vous ai littéralement harcelé ? 🙂
        On vient de terminer sur le chapitre des reproductions sexuées chez les animaux et maintenant on va faire un exposé à partir d’un graphique (c’est un graphique représentant le nombre de disponibilités de mulots en pourcentage en fonction du nombre de nids annuel de chouette). Après ça on va commencer le chapitre sur les séismes, j’ai déjà de l’avance et des connaissances grâce à vous et à monsieur O.
        Sinon c’est tout.
        À bientôt 🙂

        1. Vous avez déjà terminé la reproduction sexuée chez les animaux ? Je serais curieux de voir ça… Je traîne trop moi…
          Normalement tu dois savoir lire et commenter un graphique. Dis donc, ce ne serait pas l’inverse pour le titre ? Le nombre de nids de chouettes dépend de la disponibilité des mulots. S’il n’y a pas de mulots, les chouettes n’ont rien à manger et elles ne peuvent pas se reproduire…
          Je ne sais pas comment vous allez traiter les séismes. Je ne parle pas des risques sismiques moi mais si tu lis la leçon sur l’origine des séismes, tu connaîtras les mécanismes en jeu. Ça pourra t’aider.
          A bientôt 🙂

          1. On a fait plein de choses. Des schémas, des activités, des bilans, des contrôles.

            Ah ça vous pouvez le dire ! Monsieur O. Nous a tellement cassée la tête avec la méthode de comment commenter un graphique ! 🙂
            D’ailleurs lorsque la professeure nous a demander de présenter le graphique j’étais la seule à avoir bien répondu 🙂

            Si je ne me trompe pas votre phrase pour présenter un graphique est:

            Ce graphique représente l’évolution de la [grandeur verticale] en fonction de la [grandeur horizontale]. Est c’est ce que j’avais fais. Il faudra que je revois ça, mais merci de me l’avoir dis.

            Je jetterai un petit coup d’œil avant de commencer le chapitre merci !
            À bientôt 🙂

  2. Bonjour monsieur Max,
    Dans la phrase « Plus on se trouve loin du point de départ du séisme, plus l’écart entre les arrivée des ondes sera important », je pense que arrivée prend un -s.
    Merci pour cet article et bonne fin de journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *