Vocabulaire de 5ème

Un oxymètre est un appareil permettant de mesurer la quantité de dioxygène.

L’eau de chaux est un liquide incolore qui blanchit en présence de dioxyde de carbone.

La respiration est un échange de gaz entre un être vivant et son environnement. L’être vivant prélève du dioxygène dans son environnement et y rejette du dioxyde de carbone.

La fréquence cardiaque est le nombre de battements du cœur en une minute.

La fréquence respiratoire est le nombre d’inspiration en une minute.

Une hypoglycémie est une baisse du taux de sucre dans le sang.

Un nutriment est une substance nutritive directement utilisable par un organe ou une cellule. Les nutriments viennent des aliments.

L’appareil respiratoire comprend tous les organes qui permettent la respiration.

Les voies respiratoires sont des tuyaux dans lesquels circule l’air lors de la ventilation pulmonaire.

La ventilation pulmonaire est le renouvellement de l’air contenu dans les poumons.

La denture est l’ensemble des dents d’un individu.

Une denture homodonte est une denture dans laquelle toutes les dents sont identiques.

Une denture hétérodonte est une denture dans laquelle il existe plusieurs types de dents.

L’anatomie est la science qui étudie la disposition des organes.

Le tube digestif est un long tube allant de la bouche à l’anus dans lequel avance le bol alimentaire.

Les glandes digestives sont des organes qui produisent des sucs digestifs indispensables à la digestion des aliments. Elles sont branchées sur le tube digestif par des canaux.

L’appareil digestif est constitué d’un tube digestif et des glandes digestives qui produisent les sucs digestifs.

La digestion est l’ensemble des transformations mécaniques (broyage) et chimiques (dissolution) qui conduisent des aliments à une solution riche en nutriments.

L’absorption intestinale des nutriments est le passage des nutriments du tube digestif au sang.

Prélever du dioxygène (suite)

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour 🙂 Qui veux faire le petit rappel de début de séance ? »

Léo : « Moi monsieur Max ! Nous avons formulé une hypothèse sur la respiration. Nous avons supposé que respirer c’est prélever du dioxygène dans l’environnement et y rejeter du dioxyde de carbone. »

Max : « Très bien Léo. Samuel, veux-tu prendre la suite ? »

Samuel :  » Oui monsieur Max. Nous avons proposé un protocole pour vérifier une partie de l’hypothèse, le prélévement du dioxygène. Dois-je aller le dessiner au tableau ? »

Max : « Bonne idée Samuel. »

Samuel : « J’y vais de ce pas 🙂 »

Max : « Très bien Samuel ! Qu’allons nous faire maintenant ? »

Léo : « Nous en étions aux résultats. Vous nous les aviez donnés sous forme de graphiques. Et nous devions réviser la méthode de commentaire de graphique. »

Max : « Exact ! Je suppose que vous l’avez fait. Je vais le vérifier. Mais d’abord, je vous redonne les graphiques. »

Témoin Avec la souris

Max : « Qui veut rappeler ce qu’est un graphique ? »

Léo : « Moi monsieur Max ! Un graphique permet de représenter des données numériques. Il comporte un repère et une ou plusieurs courbes. »

Samuel : « Il faut d’abord étudier le repère. On regarde les grandeurs représentées sur les axes sans oublier les unités. Comme ça on peut donner une titre au graphique et on sait bien de quoi il parle. »

Léo : « Après avoir étudié le repère il faut étudier la courbe. On cherche de combien de parties elle est constituée puis on décrit les variations en utilisant le bon vocabulaire. »

Samuel : « Et sans oublier de donner des valeurs. »

Max : « Je vois que vous avez bien révisé ce qui ne m’étonne pas 🙂 Bien, appliquons cette méthode à nos deux graphiques. Samuel, veux-tu bien commencer ? »

Samuel : « Je veux bien 🙂 Les deux repères sont pareils. On aurait d’ailleurs pu mettre les  deux courbes sur le même graphique. Sur l’axe horizontal il y a le temps exprimé en minutes. Et sur l’axe vertical il y a la quantité de dioxygène exprimée en pourcents. Le titre de ces graphiques est donc : ‘Graphiques représentant les évolutions des quantités de dioxygène (en %) dans le témoin et avec une souris en fonction du temps (en minutes).' »

Max : « Très bien Samuel ! Léo, peux-tu prendre la suite ? »

Léo : « Je peux. Mais c’est trop facile ! Dans le témoin nous voyons que la quantité de dioxygène reste constante à 21%. Avec la souris, la quantité de dioxygène diminue en fonction du temps. Elle passe de 21% à 19,8% au bout de 5 minutes. »

Max : « Très bien Léo ! Nous avons donc terminé de formuler les résultats de notre expérience. Comment expliquez-vous ces résultats ? »

Samuel : « Vous voulez que nous interprétions les résultats ? »

Léo : « Ben oui Samuel ! Expliquer les résultats c’est les interpréter ! »

Samuel : « Je voulais vérifier pour être sûr ! »

Max : « Dites mes petits, je ne veux pas de chamailleries entre vous ! »

Léo : « Oui monsieur Max. »

Samuel : « On se chamaillait pas monsieur Max ! »

Max : « Samuel, comment interprètes-tu ces résultats ? »

Samuel : « Avec la souris la quantité de dioxygène diminue car la souris en prélève dans son environnement. »

Max : « Très bien ! Si vous n’avez pas de questions vous pouvez ranger vos affaires et sortir en récréation. »

Léo : « Monsieur Max, nous ne formulons pas la conclusion ? »

Max : « Non Léo. Souviens toi : notre hypothèse est en deux parties. Nous ne formulerons la conclusion que lorsque nous aurons vérifié la seconde partie de l’hypothèse. »

Léo : « D’accord monsieur Max. »

Max : « Je vous renote au tableau la correction de façon plus claire. »

Résultats :

Ce graphique représente l’évolution de la quantité de dioxygène avec ou sans souris (en %) en fonction du temps (en min).

Dans le témoin, on voit que la quantité de dioxygène reste constante à 21%. Avec la souris la quantité de dioxygène diminue de 21 à 19,8% en 5 minutes.

Interprétation :

Avec la souris la quantité de dioxygène diminue car la souris en a prélevé.

Max : « Bien. Rangez et sortez. Vous avez bien mérité votre récréation. Au revoir mes petits. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

L’activité faite en classe est disponible ici : 5 3 Prélever du dioxygène

Séance suivante

Prélever du dioxygène

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Commençons par un petit rappel. Qui peut dire ce que nous étudions en ce début d’année ? »

Léo : « Moi monsieur Max ! Nous étudions la respiration des êtres vivants ! »

Samuel : « Nous avions formulé une hypothèse. Je peux la dire ? »

Max : « Bien sûr Samuel ! »

Samuel : « Nous avions supposé que la respiration c’est prélever du dioxygène dans l’environnement et y rejeter du dioxyde de carbone. »

Max : « Très bien Samuel ! Léo, te souviens-tu des deux définitions que je vous avais demandé d’apprendre ? »

Léo : « Bien sûr monsieur Max ! Je les ai bien apprises. Un oymètre est un appareil qui mesure la quantité de dioxygène.  Et il y a l’eau de chaux. C’est un liquide incolore qui blanchit en présence de dioxyde de carbone. »

Max : « Très bien ! Vous connaissez vos leçons et nous pouvons avancer. Aujourd’hui nous allons vérifier la première partie de l’hypothèse. Nous allons donc vérifier si un être vivant prélève du dioxygène. Sachez qu’un oxymètre est un appareil qui est constitué d’un sonde et d’un boîtier. La sonde doit être placée dans le milieu de vie de l’être vivant que nous prenons pour l’étude, par exemple une souris. « 

Samuel : « Je sais ! On place la souris dans une petite boite fermée avec la sonde qui entre dans la boite ! »

Max : « Pourquoi une petite boite fermée Samuel ? »

Samuel : « Même si elle prélève vraiment du dioxygène, elle en prélève pas beaucoup. Alors si on fait dans une grande boite on ne verra pas la différence entre le début et la fin. Alors qu’avec une petite boite il y a peu de dioxygène. Si la souris en prélève, la quantité va rapidement baisser. »

Max : « Très bien Samuel ! Léo, pourquoi doit-on bien fermer la boite ? »

Léo :  » Mmmmm… Ah oui ! Dans l’air autour de nous il y a du dioxygène. Si la boite n’est pas bien fermée, le dioxygène que prélève la souris va être remplacé par celui de l’air autour de la boite et il n’y aura jamais de différence. »

Max : « Très bien ! Mais il vous manque une partie de l’expérience, la moitié même 🙂 « 

Léo : « Il en manque la moitié ? Mais on ne fait pas le dioxyde de carbone maintenant ! »

Max : « Je sais Léo ! Il manque la moitié de l’expérience qui cherche à vérifier que la souris prélève du dioxygène ! »

Samuel : « Le témoin ! Il faut toujours un témoin ! »

Léo : « Ben oui ! Je sais ! On fait pareil sauf qu’on ne met pas de souris ! »

Max : « Exact ! Bravo ! La seule différence entre les deux parties de l’expérience est la présence de la souris dans l’une des boites. La différence de résultats, s’il y en a une, sera donc due, de façon certaine, à la présence de la souris ! Je vous donne un document qui montre ce protocole. Puis je vous montrerai comment le dessiner. »

Dessin du protocole expérimental (www.maxicours.com)

Max : « J’ai représenté le protocole en utilisant un feutre pour qu’il se voit bien. Mais normalement tout se fait au crayon ! Je vous conseille de revoir la méthode de légende. »

Léo : « Oui monsieur Max. »

Max : « Les résultats vous sont donnés dans le document suivant. »

Avec la souris

Témoin

Max : « Mes petits, vous souvenez-vous de la méthode de commentaire de graphique ? »

Léo : « Euh… Pas vraiment… »

Samuel : « Moi non plus. Je pourrais peut-être faire un peu… »

Max : « Rassurez-vous je me doutais 🙂 Alors vous allez la réviser pour la prochaine fois. Sortez vos agendas et notez :

Revoir la méthode de commentaire de graphique.

Ensuite vous pourrez ranger vos affaires et filer vous dégourdir les pattes en récréation. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Max : « Au revoir mes petits 🙂 « 

Séance suivante

La respiration

Max : « Bonjour à tous ! enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires ! »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits 🙂 Bien, je vous ai annoncé le programme et nous allons commencer par étudier la respiration des êtres vivants. Savez vous ce qu’est la respiration ?« 

Léo : « C’est quand un être vivant inspire et expire ! »

Max : « Léo, pourrais-tu lever la main avant de répondre s’il te plaît ? »

Léo : « Je vous demande de m’excuser monsieur Max. »

Max : « Excuses acceptées. Réfléchis  à ta réponse. Nous parlons de la respiration des êtres vivants. Tous les êtres vivants ! Et si nous révisions les trois règnes d’êtres vivants ? Samuel par exemple… »

Samuel : « Il y a le règne des animaux, le règne des végétaux et le règne des champignons. »

Max : « Merci Samuel. Il faut que votre définition de la respiration puisse s’appliquer à ces trois règnes. Léo, as-tu déjà vu un arbre inspirer et expirer ? »

Léo : « Non monsieur Max. »

Samuel : « Alors on peut dire que c’est quand l’être vivant prend de l’air ! »

Max : « Samuel, pense aux poissons qui vivent dans l’eau. »

Samuel : « Ah oui, il n’y a pas d’air dans l’eau… »

Max : « Vous ne trouvez pas ? Voici un petit document qui pourrait peut-être vous aiguiller. »

Max : « Alors ? »

Léo : « Je peux proposer quelque chose monsieur Max ? »

Max : « Oui, mais j’aimerais que tu utilises un vocabulaire plus scientifique Léo. »

Léo : « Oui monsieur Max. Je suppose que les êtres vivants prennent du dioxygène et rejettent du dioxyde de carbone. »

Max : « Samuel, que penses-tu de l’hypothèse de Léo ? »

Samuel : « Je n’ai pas mieux. »

Max : « Alors gardons l’hypothèse de Léo. Que prévoit cette hypothèse ? »

Léo : « Monsieur Max, je ne comprends pas cette question. »

Max : « Imaginons que nous mettions un être  vivant dans une boîte fermée. Que pouvons-nous prévoir pour la quantité de dioxygène dans la boite ? »

Samuel : « Je sais monsieur Max ! Si c’est vrai que l’être vivant prend du dioxygène, la quantité de dioxygène autour de lui doit diminuer ! »

Max : « Exact Samuel ! »

Léo : « Mais comment peut-on mesurer la quantité de dioxygène ? »

Max : « Il existe un appareil, appelé oxymètre. Un oxymètre est un appareil qui mesure la quantité de dioxygène dans l’air ou dans l’eau. »

Léo : « Alors s’il existe un autre appareil pour mesurer la quantité de dioxyde de carbone on peut vérifier si la quantité de dioxyde de carbone augmente autour de l’être vivant ! »

Max : « C’est bien raisonné Léo. Mais nous utiliserons de l’eau de chaux. L’eau de chaux est un liquide incolore qui blanchit en présence de dioxyde de carbone. Avez-vous compris ? »

Léo : « Oui monsieur Max ! »

Samuel : « Moi aussi monsieur Max ! »

Max : « Alors nous allons nous arrêtez pour aujourd’hui. Prenez vos agendas et notez pour la prochaine fois :

Réviser la démarche expérimentale et apprendre les définitions d’oxymètre et d’eau de chaux.

C’est noté ? Alors vous pouvez ranger vos affaires et sortit en récréation. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Séance suivante