Une autre expérience de digestion in vitro (correction)

Max : « Il est temps de corriger. Je redonne le sujet. »

Résultats :

Après 24h on voit que le morceau de viande est un peu réduit et que la viande hachée n’est presque plus visible.

Interprétation des résultats :

Quand la viande est hachée elle est plus vite dissoute que lorsqu’elle n’est pas hachée.

Conclusion :

La mastication des aliments facilite l’action des sucs digestifs. Les aliments mâchés seront plus vite dissous par les sucs digestifs.

Max : « Avez-vous des questions ? »

Léo : « C’est ça qu’on appelle la digestion monsieur Max ? »

Max : « Bonne question 🙂 Effectivement. Voulez-vous essayer de proposer une définition de la digestion ? »

Une autre expérience de digestion in vitro

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits 🙂 Léo, peux-tu faire un petit rappel ? Juste pour la séance précédente s’il te plaît. »

Léo : « Bien sûr monsieur Max. Nous avions vu que le contenu du tube digestif se transforme au fur et à mesure de son avancée et qu’il se mélange aux sucs digestifs. J’avais demandé à quoi servait les sucs digestifs et Samuel avait formulé l’hypothèse qu’ils sont à l’origine de la transformation des nutriments. »

Max : « Merci Léo. Samuel, la suite s’il te plaît. »

Samuel : « Nous avons regardé les résultats d’une expérience et nous avons conclu que les aliments sont solubilisés grâce aux sucs digestifs. Nous nous sommes arrêtés quand j’ai demandé à quoi cela servait de mâcher les aliments. « 

Léo : « Moi je suppose que ça facilite l’action des sucs digestifs. Ils peuvent mieux mieux s’attaquer aux aliments quand ils sont découpés. »

Max : « Proposez moi un protocole qui permet de vérifier l’hypothèse de Léo. »

Samuel : « Comment pourrait-on imiter la mastication ? »

Léo : « Quand on mastique on coupe les aliments. Il suffit de prendre un morceau de viande et de le découper en petits morceaux. On le met dans un tube avec des sucs digestifs à 37°C et on attend. »

Samuel : « Et comme témoin, on prend un morceau de viande identique mais on ne le coupe pas avant de le mettre au contact des sucs digestifs à 37°C. »

Max : « Excellente idée ! Je vous donne les résultats. »

Léo : « C’est une activité notée ? »

Max : « Oui 🙂 Vous travaillez mieux quand vous savez que c’est noté 🙂 « 

Léo : « C’est parti ! »

Samuel : « On va encore avoir une bonne note ! »

Max : « Le temps est écoulé. Je vous donne rendez-vous dans l’article suivant pour la correction. »

Une autre expérience de digestion in vitro

Séance suivante

Une expérience de digestion in vitro (correction)

Max : « Nous pouvons maintenant corriger. Avant cela, je redonne les sujet. »

Observation : Nous savons que lors de son avancée dans l’estomac et l’intestin grêle le bol alimentaire change d’aspect. Il devient de plus en plus liquide. Nous savons également que le bol alimentaire se mélange aux sucs digestifs.

Problème : Comment expliquer la transformation des aliments ?

1. Formulez une hypothèse qui répond à ce problème.

Le protocole ci-dessous montre le protocole et les résultats obtenus après avoir fait une expérience qui permet de répondre à l’hypothèse.

Protocole et résultats

2. Pourquoi les tubes sont-ils placés à 37°C pendant toute la durée de l’expérience ?

3. Rédigez le protocole expérimental.

4. Formulez les résultats de cette expérience.

5. Interprétez ces résultats.

(Aide : quand un produit n’est plus visible à l’état solide mais qu’il est passé dans le liquide on dit qu’il est devenu soluble.)

6. Vous pouvez maintenant répondre au problème c’est-à-dire formuler la conclusion.

Hypothèse : On suppose que les aliments sont solubilisés sous l’action des sucs digestifs.

Expérience :

Protocole :

On place un morceau de viande dans un tube contenant un mélange d’eau et de sucs digestifs. On place un morceau de viande équivalent dans un tube contenant uniquement de l’eau. On place les deux tubes à 37°C pour imiter la température du corps humain.

Résultats :

On voit qu’avec l’eau, il ne s’est rien passé. Avec les sucs digestifs le morceau de viande n’est presque plus visible et le liquide s’est troublé.

Interprétation :

Avec les sucs digestifs le morceau de viande n’est plus visible car il a été solubilisé par les sucs digestif.

Conclusion :

Le morceau de viande a été solubilisé par les sucs digestifs. On peut donc dire que les aliments sont transformés par les sucs digestifs.

Léo : « J’ai eu bon ! »

Samuel : « Moi aussi ! »

Léo : « Monsieur Max, c’est ça la digestion ? C’est quand les aliments sont transformés en liquide par les sucs digestifs ? »

Samuel : « Mais ça sert à quoi de mâcher les aliments alors ? »

Max : « Vous questions sont pertinentes. Je propose que nous nous intéressions d’abord à celle de Samuel pour pouvoir répondre à celle de Léo. Pour le moment, allez vous aérer en récréation. »

Samuel et Léo : « Merci monsieur Max. Au revoir monsieur Max. »

Séance suivante

Une expérience de digestion in vitro

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max. »

Max : « Bonjour mes petits. Qui veut commencer le petit rappel ? Nous avons déjà vu deux paragraphes et vous pouvez donc en résumer un chacun. »

Samuel : « Tu peux commencer Léo. »

Léo : « Le but de ce chapitre est de comprendre comment le sang est réapprovisionné en nutriments. On se doute que c’est en mangeant mais ce n’est pas suffisant de dire ça. Nous savons que les vertébrés peuvent avoir des dents. C’est important les dents pour se nourrir. Il y a deux principaux types de dentures : la denture homodonte et la denture hétérodonte. La denture homodonte c’est quand toutes les dents sont du même type. Chez les hétérodontes il y a plusieurs types de dents : les incisives, les canines, les prémolaires et les molaires. Nous avons également vu que le type de denture dépend du régime alimentaire. »

Max: « Très bien Léo. Samuel ? »

Samuel : « Ensuite nous avons vu l’appareil digestif. Il est constitué d’un tube digestif sur lequel sont branchées des glandes digestives qui produisent des sucs digestifs. Le tube digestif commence par la bouche. Ensuite il y a l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin qui se termine par l’anus. Les glandes digestives sont les glandes salivaires, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas et les glandes gastriques et intestinales. Elles produisent des sucs digestifs. »

Léo : « Nous savons également que le contenu du tube digestif change en fonction de son avancée. »

Max : « Bravo ! Encore une fois vous connaissez bien vos leçons. »

Léo : « Monsieur Max, à quoi servent les sucs digestifs ? »

Samuel : « J’ai une hypothèse moi ! On sait que le contenu du tube digestif change en fonction de son avancée. On sait également que ce contenu se mélange au sucs digestifs. C’est de plus en plus liquide et on ne voit plus de morceaux. Je suppose donc que les sucs digestifs solubilisent les aliments. »

Léo : « Ah oui 🙂 Il faudrait vérifier cela expérimentalement. Qu’est ce qu’on pourrait faire… On prend un aliment et on le met au contact d’un suc digestif. »

Samuel : « Il faut un témoin ! On pourrait remplacer le suc digestif par de l’eau. »

Léo : « Et on attend. La digestion ça se fait pas comme ça tout de suite. »

Max : « N’oubliez pas de mettre vos tubes à 37°C. »

Léo : « Oui ! Pour faire comme dans le corps humain ! »

Max : « C’est très bien. Je vous montre les résultats ? »

Samuel : « Ça sent l’activité notée. Formulez les résultats. Interprétez les résultats. Formulez la conclusion. »

Max : « Oui 🙂 Je vous la distribue. Au travail mes petits. »

Activité ; une expérience de digestion in vitro

Observation : Nous savons que lors de son avancée dans l’estomac et l’intestin grêle le bol alimentaire change d’aspect. Il devient de plus en plus liquide. Nous savons également que le bol alimentaire se mélange aux sucs digestifs.

Problème : Comment expliquer la transformation des aliments ?

1. Formulez une hypothèse qui répond à ce problème.

Le protocole ci-dessous montre le protocole et les résultats obtenus après avoir fait une expérience qui permet de répondre à l’hypothèse.

Protocole et résultats

2. Rédigez le protocole expérimental.

3. Pourquoi les tubes sont-ils placés à 37°C pendant toute la durée de l’expérience ?

4. Formulez les résultats de cette expérience.

5. Interprétez ces résultats.

(Aide : quand un produit n’est plus visible à l’état solide mais qu’il est passé dans le liquide on dit qu’il est devenu soluble.)

6. Vous pouvez maintenant répondre au problème c’est-à-dire formuler la conclusion.

Max : « Bien. Je suppose que vous avez terminé. Je ramasse les copies. Merci mes petits. Retrouvons-nous dans l’article suivant pour la correction. »

Séance suivante