Blog

Des changements physiologiques

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires ! »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour bonjour 🙂 Léo, peux-tu faire le petit rappel s’il te plaît ? »

Léo : « Bien sûr monsieur Max ! Nous avons vu que chez l’humain, le passage de l’enfance à la maturité se fait lors de la puberté. Le corps change. On dit qu’il y a des changements morphologiques. Les organes reproducteurs se développement et les caractères sexuels se mettent en place. »

Max : « C’est bien résumé. Samuel, peux-tu rappeler la définition de caractère sexuel secondaire ? »

Samuel : « Un caractère sexuel secondaire est un caractère physique lié au sexe mais qui n’est pas en rapport direct avec la reproduction. On se sert des caractères sexuels secondaires pour savoir si on parle à un monsieur ou à une dame. »

Léo : « Monsieur Max, chez les filles, il y a les règles. On en a pas parlé. »

Max : « C’est vrai Léo. L’apparition des règles montre que les organes reproducteurs féminins sont devenus fonctionnels. C’est un changement dans le fonctionnement du corps. On parle de changements physiologique. »

Léo : « D’accord ! Ce n’est pas la forme. Ce n’est donc pas un changement morphologique et c’est pour cela que vous n’en avez pas parlé. »

Max : « Exact Léo ! »

Samuel : « Monsieur Max, je sais bien que les filles ont leur règles mais j’avoue que je sais pas ce que c’est. »

Max : « Je vous donnerai une définition dans la leçon du jour mais nous l’étudierons réellement plus tard. Les règles consistent en écoulement vaginal sanguinolent qui apparaît tous les 28 jours et qui dure 4 ou 5 jours. Mais là tu me parles d’un changement qui affecte le fonctionnement du corps. On parle de transformations physiologiques. Elles montrent que le fonctionnement du corps a changé. « 

Léo : « Ben oui ! Maintenant la jeune fille est une femme et elle peut avoir des enfants ! »

Max : « Quelle est la manifestation des transformations physiologiques chez le garçon ? »

Léo : « Je le sais mais je n’ose pas le dire… »

Max : « Ne sois pas timide Léo. »

Samuel : « Il y a des éjaculations… »

Max : « Très bien Samuel 🙂 Peux-tu donner une définition ? »

Samuel : « Une éjaculation c’est quand il y a du sperme qui sort par le pénis. »

Max : « C’est ça ! »

Léo : « Chez le petit garçon ça n’existe pas. Les éjaculations apparaissent à la puberté. Elles montrent elles aussi que le fonctionnement du corps a changé. »

Samuel : « Le petit garçon est capable de se reproduire. »

Léo : « Lors de la puberté il y a donc des changements morphologiques et physiologiques ! »

Max : « Oui mes petits. Je pense que nous pouvons noter la leçon du jour. Prenez vos cahiers. »

II. DES TRANSFORMATIONS PHYSIOLOGIQUES.

Chez les jeunes filles la puberté se caractérise par l’apparition des règles. Les règles sont un écoulement vaginal sanguinolent qui survient tous les 28 jours et qui dure de 3 à 7 jours. Les pertes blanches apparaissent également pendant la puberté. (Pour en savoir plus sur les pertes blanches cliquez là : les pertes blanches.)

Chez les garçons, les éjaculations apparaissent. Une éjaculation est l’émission de sperme par le pénis.

Max : « Avez-vous des questions ? »

Léo : « Oui monsieur Max ! Sur les règles ! »

Max : « Je m’en doute. Garde-les pour plus tard. Nous étudierons en détail les règles dans le chapitre sur le fonctionnement de l’appareil reproducteur féminin. »

Léo : « D’accord monsieur Max. »

Max : « Vous pouvez ranger vos affaires et aller vous dégourdir les pattes en récréation. »

Samuel et Léo : « Au revoir monsieur Max ! »

Max : « Au revoir mes petits ! »

Séance suivante

Observation de microbes au microscope optique

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment réussir à observer quelques microbes non-pathogènes au microscope optique. Je vous propose d’observer les bactéries du yaourt, des levures de boulanger, les moisissures d’un fromage et nous allons essayer d’observer les bactéries de votre bouche. Oui, il y en a 🙂

Les bactéries du yaourt

Le yaourt est un produit fermenté d’origine animale à base de lait, sa fabrication fait intervenir deux bactéries lactiques Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus dont l’action conduit à la formation de l’acide lactique à partir du lactose. Si votre observation est réussie vous devriez donc observer deux espèces bactériennes.

Pour cette manipulation j’ai un problème. J’ai plusieurs protocoles pour la réalisation de la préparation microscopique et je ne me souviens plus lequel donne les meilleurs résultats. Vous allez m’aider. Vous allez suivre ces trois protocoles et vous me direz lequel fonctionne le mieux. Je compte sur vous !

TP Microbes Bactéries du yaourt

Photographie des bactéries du yaourt après coloration au bleu de méthylène.
Les levures de boulanger

Il faut préalablement réaliser une suspension de levure. Pour cela il faut mélanger 1 gramme de levure fraîche de boulanger avec 100 mL d’eau tiède et 1 gramme de glucose puis laisser reposer une heure. On peut également observer directement la levure. 

Photographie de levure de boulanger observées au microscope.
Moisissures du fromage

Beaucoup de fromages sont fabriqués grâce à des champignons microscopiques appartenant au groupe des moisissures. C’est le cas du roquefort. La moisissure qui permet de l’obtenir est spécifique des grottes de la région de Roquefort. Il s’agit du Penicillium roquefortii.

Photographie de Penicillium roquefortii observé au microscope
Epithélium buccal

L’épithélium buccal est la couche la plus superficielle de la joue. Il est facile d’en prélever des cellules sans douleur. Au passage, on récolte des bactéries.

Photographie de cellules d’épithélium buccal observées au microscope.

TP Observation de microbes au microscope

 

 

Le développement construit

Bonjour à tous !

Au fur et à mesure des années, les questions que nous nous posons en classe attendent des réponses de plus en plus longues QUI doivent être bien construites et argumentées. Répondre pas un simple mot ne suffit plus. En réalité ce n’est jamais suffisant. Je vous rappelle qu’une des caractéristiques de l’humain est qu’il a un langage à double articulation c’est-à-dire qu’il utilise des mots à plusieurs syllabes dans des phrases construites selon une syntaxe complexe.

Mes gentilles collègues d’histoire-géographie vous ont appris à rédiger un développement construit. Je ne vais pas révolutionner leur méthode ici puisque je m’en inspire. Je la reformule à ma façon. C’est toujours intéressant d’avoir plusieurs vision d’une même méthode. Je vous mettrai également à disposition le document que vous a déjà distribué votre professeure préférée (à part moi 🙂 ). Vous savez, celle qui a de grandes lunettes.

RÉDIGER UN DÉVELOPPEMENT CONSTRUIT

Un développement construit est une courte dissertation ne dépassant d’une longueur comprise entre une feuille recto-verso et une copie double. Il doit répondre aux différents aspects du sujet proposé de manière organisée dans un texte ordonné et cohérent.

Le développement construit comporte une introduction, un développement en deux ou trois parties et une conclusion.

INTRODUCTION

L’introduction débute par une accroche de l’introduction. Elle permet de mettre le sujet dans son contexte plus général. Ensuite il faut expliquer le sujet et en définir les mots clés. Vient alors la problématique qui, bien souvent, vous est donnée de façon implicite. Il faut la reformuler sous forme de question. Il faut donc nécessairement un point d’interrogation ! Après cela arrive l’annonce du plan. Il faut énoncer les parties à venir sans les développer.

CONCLUSION

La conclusion débute par un très court résumé des principales idées développées dans le corps du développement et, surtout, elle doit contenir une réponse claire à la problématique ou au problème posé dans l’introduction. La conclusion se termine par une ouverture sur un autre sujet qui prolonge celui que vous venez de traiter et cette ouverture se présente également sous la forme d’un question.

On peut dire que la conclusion est le début de l’introduction d’un nouveau développement construit.

MÉTHODOLOGIE

Au brouillon…

Il faut bien lire le sujet. Inutile de lire qu’il est nécessaire de le lire plusieurs fois. Souligner les mots-clés reste une bonne idée.

C’est alors le moment de réfléchir au plan.

Plusieurs types de plans s’offrent à vous selon les sujets ou selon les disciplines.

– le plan chronologique ;

– le plan suggéré par le sujet ;

– le plan dialectique (oui/non ; pour/contre…)

Le plus simple est de faire un tableau contenant autant de colonnes qu’il y a de parties dans votre développement. Dans chacune des colonnes notez les mots-clés, les idées maîtresses, les dates, les exemples…

Veillez à ce que les parties restent relativement équilibrées.

C’est alors le moment de rédiger l’introduction puisque vous connaissez votre plan.

Au propre…

Évidemment, il faut rédiger l’introduction.

Vous pouvez maintenant rédiger le développement.

Pour chaque idée développée il faut des arguments illustrés par un ou plusieurs exemples.

Argument vs exemples

Un argument est une idée exposée pour convaincre le lecteur.

Un exemple est une illustration qui vient soutenir l’argument.

Un microbe peut rendre malade. Par exemple le virus de l’influenza provoque un ensemble de symptômes qui définit la grippe.

(Argument)

(Exemple)

Il vaut mieux rédiger des phrases courtes et correctes que de vous lancer dans des phrases interminables.

Pour rappel, en français, une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

La clarté et l’organisation de votre rédaction sont tout aussi important que les connaissances. Il faut donc sauter une ligne et laisser un alinéa après l’introduction, entre chaque partie et entre le développement et la conclusion.

Il est nécessaire d’utiliser des connecteurs logiques.

Une fois que vous avez terminé le développement vous pouvez passer à la conclusion.

Laisser vous le temps de relire votre travail pour en corriger les éventuelles et inévitables fautes d’orthographe et de grammaire. N’oubliez pas que la qualité de l’expression écrite est également prise en compte dans la notation.

La forme de votre développement construit est importante. Votre travail doit être ordonné, aéré et agréable à lire. Le manque d’organisation est tout autant pénalisé que le manque de connaissances.

Version des Grandes Lunettes

CRITÈRES D’ÉVALUATION

Évidemment votre travail sera évalué et noté. Nous sommes bien obligés sinon vous ne travaillez pas sérieusement. Vous ne pensez qu’aux notes alors que nous vous offrons du savoir. Pfff !!!

Voici le principal critère d’évaluation. Il concerne la méthode à proprement dit. Pour l’essentiel ce qui est évalué est votre respect des règles. Je pourrais ajouter d’autres critères comme votre capacité à répondre réellement à la problématique mais une chose à la fois.

Voilà, vous avez une méthode, des connaissances et des critères d’évaluations. Je vous ai formés. A vous de travailler maintenant 🙂

Le rapport de stage

Bonjour à tous ! Nous continuons notre parcours. Après le stage, il vous faudra rédiger un rapport. Les consignes sont nombreuses et je ne vais pas tout détailler dans cet article. Je vais me contenter de vous mettre à disposition un long document très complet que nous parcourons en classe. Mais c’est à vous de l’étudier.

Voilà ! J’ai terminé !

Consignes_Rapport _Stage_Ecrit

Séance suivante

La pollution par le plastique

Max : « Bonjour à tous ! Enlevez vos blousons, asseyez-vous et sortez vos affaires. »

Samuel et Léo : « Bonjour monsieur Max ! »

Max : « Bonjour mes petits. Nous avons parlé de l’environnement. Qui veux me rappeler ce que c’est ? »

Samuel : « L’environnement est tout ce qui nous entoure ! »

Léo : « Moi j’aime beaucoup les environnements naturels comme les étangs, les forêts… »

Samuel : « Les bords de mer quand il y a des rochers… »

Léo : « La montagne aussi. »

Max : « Comme je vous comprends. Si vous fréquentez la nature vous avez dû voir ce genre d’images… »

Léo : « Oui. Je ne comprends pas. »

Samuel : « Les gens sont dégoûtants. »

Léo : « Ils jettent leurs déchets partout ! »

Samuel : « Un jour j’ai vu des déchets partout autour d’un banc… »

Max : « Comme cela ? »

Samuel : « Oui monsieur Max. »

Léo : « Ça n’est pourtant pas compliqué de jeter ses déchets à la poubelle ! Les emballages arrivent dans le sac et ils peuvent repartir dans le sac ! »

Samuel : « Au moins jusqu’à la poubelle ! »

Léo : « Monsieur Max, j’ai lu qu’il y a des continents de plastique dans les océans ? Est-ce vrai ? »

Max : « Ah… Bonne question Léo. »

Léo : « Merci monsieur Max. »

Max : « Ce n’est pas tout à fait vrai. Tout d’abord il faut savoir que les océans sont pollués directement avec ce qu’on appelle les filets fantômes. »

Samuel : « Les filets fantômes ? »

Max : « Ce sont des morceaux de filets de pêche qui sont perdus en mer. Il y en a des centaines de tonnes. »

Samuel : « Mais… Les animaux peuvent se prendre dedans ! »

Max : « Oui Samuel. Cela arrive… »

Max : « Il arrive aussi que certains animaux en mangent. Les tortues confondent parfois les sacs en plastique qui flottent dans l’eau avec des méduses dont elles se régalent. »

Léo : « Elles ne peuvent pas digérer le plastique ! »

Max : « Non Léo. Il s’accumule dans leur estomac. »

Samuel : « Avec l’estomac rempli de plastique elles ne peuvent plus manger ! »

Max : « Et on trouve de plus en plus d’animaux morts de faim avec l’estomac rempli de plastique. »

Samuel : « Monsieur Max, vous n’avez pas répondu à Léo pour les continents de plastique. »

Max : « Merci du rappel Samuel. J’y arrive. Il y a effectivement de grandes masses de plastiques qui flottent à la surface des mers et des océans. »

Samuel : « Pauvre nature… »

Léo : « Tout ça c’est à cause de nous. »

Samuel : « Mais ce n’est pas un continent ça. C’est tout au plus une île. »

Max : « Tu as raison Samuel. Ce qu’on appelle les continents de plastique sont en fait des accumulation de petites particules de plastiques qui flottent dans l’eau et qui se ressemblent en raison des courants marins. Il y a une de ces accumulations dans chacun des océans. Voici une carte qui montre leur localisation. »

Samuel : « Est-ce que ça respecte la taille ? »

Max : « Malheureusement oui Samuel. Ces accumulations de particules de plastiques sont gigantesques. Les scientifiques pensent que d’ici 10 à 20 ans il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans. »

Léo : « Si je comprends bien, quand quelqu’un jette un morceau de plastique par terre il finit dans la mer. »

Samuel : « Et c’est une catastrophe pour la nature. »

Max : « Vous avez bien compris. Voici ce que cela a inspiré comme campagne de sensibilisation. »

Léo : « La mer commence ici… »

Samuel : « C’est valable partout. »

Max : « Oui, cette idée est née en Bretagne mais elle se répand un peu partout maintenant. »

Léo : « Je me demande ce que nous pourrions faire nous. »

Max : « C’est une très bonne question. Je vous propose un commencement modeste. Vous allez réaliser une affiche qui sensibilise les gens à ne pas jeter leurs déchets partout mais à utiliser les poubelles. »

Léo : « Une affiche ? »

Max : « Je vous proposerais bien de faire un prospectus mais vous savez ce qu’ils deviennent. »

Samuel : « Les gens les jettent par terre avant de les lire. »

Léo : « Ce serait absurde de faire un prospectus pour inciter à ne pas polluer et de polluer avec ce prospectus. »

Samuel : « Une affiche c’est bien. »

Léo : « Monsieur Max, peut-on travailler en groupe ? »

Max : « Bien sûr. Vous aurez deux ou trois semaines. Il y a des règles à respecter quand on veut créer une affiche. Je vous propose de me suivre dans l’article de méthodologie pour découvrir ces règles. »

Samuel et Léo : « On vous suit ! »

En route vers la méthode

L’oral du brevet

Pour obtenir votre Diplôme National du Brevet vous devez passer une épreuve orale couramment appelée « oral du brevet ».

En quoi consiste l’oral du brevet ?

L’oral du brevet est une épreuve officielle. Le jour de cet oral l’établissement est considéré comme un centre d’examen et les cours sont bien évidemment annulés. Comme c’est une épreuve officielle le candidat reçoit une convocation précisant la date et l’heure de son passage ainsi que le numéro du jury. Les candidats doivent arriver en avance et présenter une pièce d’identité et la convocation pour être acceptés dans le centre d’examen. Si vous oubliez ces documents vous serez renvoyé chez vous ! Faites attention !

L’oral peut être passé seul ou en groupe de deux ou trois élèves.

Pour les élèves présentant seul leur oral l’épreuve dure 15 minutes. Il y a 5 minutes de présentation et 10 minutes de dialogue avec le jury.

Pour les groupes l’oral dure 25 minutes. L’exposé dure 10 minutes et le dialogue 15.

Le jury est composé de deux professeurs qui ne connaissent pas forcément le candidat.

Comment est-il évalué ?

Cette épreuve est noté sur 100 points répartis en 50 points pour la maîtrise de l’expression orale et 50 points pour le contenu de l’exposé. La forme et la qualité de la prestation orale sont donc aussi importantes que le fond.

Il est important d’avoir une tenue correcte. Pendant toute la durée de l’épreuve il faut parler distinctement en articulant bien et en parlant assez fort pour que les membres du jury entendent sans efforts et sans faire répéter. Le candidat peut avoir des notes devant lui mais il ne faut surtout pas les lire mais regarder les membres du jury. Il est possible et même conseillé d’avoir un support visuel lors de l’exposé. Le plus utilisé est la présentation d’images projetées au tableau. Des ordinateurs et des vidéoprojecteurs étant disponibles dans toutes les salles le candidat n’a qu’à apporter une clé sur laquelle se trouve les documents. Pour des raisons pratiques il est déconseillé de mettre ces documents quelques part dans le nuage pour éviter les problèmes de connexion.

L’exposé oral doit être bien structuré. Le jury attend un plan clair. Évidemment l’exposé doit commencer par une introduction et se terminer par une conclusion. Il y a quelque part un article qui explique comment rédiger tout ça. Vous irez voir en temps voulu.

Un conseil comme ça en passant. Si vous employez des mots savants ou techniques pensez bien à en apprendre une définition claire. Si par hasard j’étais dans votre jury ce serait ma première question 🙂

Quel sujet choisir ?

Rien n’est imposé et vous êtes même très libre de votre choix.

Beaucoup d’élèves choisissent de présenter leur rapport de stage (Présenter son rapport de stage à l’oral du brevet). Il est possible de parler de son expérience lors de la participation de projets au sein de l’établissement comme le PSC1, la participation à la chorale et maintenant à l’atelier théâtre ou à l’atelier des métiers d’arts. Il est également possible de proposer un sujet totalement libre. Dans ce dernier cas il vous faut trouver un professeur référent.

Comment réussir son oral de brevet ?

Il n’y a rien de difficile. Il suffit de s’y préparer 🙂

– N’attendez pas le dernier moment pour choisir un sujet et pour vous mettre au travail. Vous pouvez dès maintenant choisir votre sujet et vous mettre au travail sauf évidemment s’il s’agit du rapport de stage.

– Pensez bien à ce que vous voulez dire. Face à un sujet quel qu’il soit il faut se poser des questions Qui Quoi Quand Comment… Ces questions vous permettront de vérifier que vous savez de quoi vous parlez.

– Organisez votre travail. Pour cela vous regrouperez naturellement les réponses aux questions précédentes. Le plan apparaîtra de lui-même.

– Rédigez une belle introduction. Oui, elle s’écrit à la fin quand vous savez ce que contient votre exposé.

– Rédigez la conclusion.

N’hésitez pas à envoyer votre travail à votre professeur référent même s’il n’est pas terminé. Ses remarques vous sûrement d’avancer.

– Entraînez-vous pour l’oral ! Pour cela vous devez avoir terminer la rédaction bien avant la date de l’épreuve. Vous pouvez demander à un ou plusieurs camarades ou à votre famille de jouer le rôle du jury. Ne trichez pas avec le chronomètre. Le jour de l’épreuve le jury vous arrêtera au bout de 5 minutes que vous ayez terminé votre exposé ou non. La gestion du temps est un critère important de l’évaluation.

N’ayez pas peur. Le jury n’est pas là pour vous piéger et il est plutôt bienveillant.

Au travail !

Séance suivante

Le Diplôme National du Brevet

Bonjour à tous !

Dans cet article je vais vous parler du Diplôme National du Brevet couramment appelé brevet des collèges. Ce sera votre premier diplôme de l’Éducation Nationale 🙂

Le diplôme du brevet est noté sur 800 points. Pour l’obtenir vous devez réunir au minimum 400 points. Comment les obtenir ? Vous connaissez déjà la réponse. Il faut travailler régulièrement et sérieusement 🙂

1. L’évaluation du socle commun (400 points)

C’est ce qu’on appelle le contrôle continu. Mais attention ! Ce ne sont pas les notes qui sont prises en compte mais les évaluations des compétences. Les fameux points de couleurs dont vous ne tenez pas compte.

En fin d’année de 3e la maîtrise de chacune des huit composantes du socle est appréciée. Cela correspond à faire la moyenne de vos points de couleurs pour chacune des compétences au cours du cycle 4 (de la 5e à la 3e).

2. Les épreuves de l’examen (400 points)

J’en profite pour détailler un peu le déroulement de ces épreuves. Normalement vous connaissez déjà grâce aux brevets blancs de 4e. Mais un petit rappel n’est pas inutile.

3. L’oral du brevet

Comme c’est un événement important qu’il faut bien préparer j’y consacre un article complet. C’est juste après celui-ci. Je peux déjà vous dire qu’il est noté sur 100 points.

4. Les enseignements facultatifs.

Ce sont les options. Elles permettent d’obtenir des points supplémentaires sans épreuves particulières. Cela dépend de votre travail. Vous pouvez gagner 10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints et 20 points si ces objectifs sont dépassés.

Bilan : réussite et mentions

Avec tout cela il n’est pas vraiment difficile d’obtenir les 400 points nécessaires à l’obtention du brevet. Le taux de réussite dans notre collège varie de 85 à 98 %. Je traduis : il n’y a que 2 à 8 élèves qui ne l’ont pas en fonction des années. C’est souvent 3 ou 4 et c’est surtout parce qu’ils n’ont pas bien travaillé du tout.

Comme il est relativement facile d’avoir son brevet l’enjeu est donc plutôt d’obtenir une mention. Ça fait toujours plaisir. C’est bon pour l’estime de soi et dans certaines conditions une mention permet de bénéficier de bourses au mérite.

N’ayez pas peur et travaillez bien !

Séance suivante

Rédiger une lettre de motivation

Bonjour à tous !

Nous avançons dans notre travail concernant le stage. Courage ! La préparation est presque terminée. Nous avons vu comment rédiger un curriculum vitae. Nous pouvons maintenant nous pencher sur la lettre de motivation.

Qu’est ce qu’une lettre de motivation et à quoi sert-elle ?

La lettre de motivation est un moyen pour le recruteur d’apprendre à vous connaître. Elle doit présenter votre parcours, vos motivations, et prouver à l’entreprise que vous serez un bon stagiaire pour eux. C’est le moment de parler de vous et de donner envie au recruteur de vous recruter.

Sa structure est assez conventionnelle et il y a des éléments à ne pas oublier.

Tout d’abord vous devez indiquer :

Nom, prénom et adresse personnels

Contacts personnels (Téléphone et Mail)

Nom de l’entreprise, nom du gérant de l’entreprise

Date et lieu d’écriture de la lettre

Objet de la lettre « demande de stage de 3ème »

Monsieur ****, Madame *****

Formules de politesse

Signature

Voilà pour les formalités. Maintenant il faut rédiger. Que doit-on dire ? Il y a cinq paragraphes indispensables.

1. Le paragraphe d’exposition.

Vous expliquez pourquoi vous écrivez à cette entreprise. Dans le cas qui nous concerne vous expliquerez que vous êtes élèves en classe de 3e et que vous désirez faire un stage d’observation en entreprise.

2. Toi !

Il s’agit de l’entreprise. C’est d’elle dont vous allez parler. Vous la décrivez rapidement en insistant sur ses qualités. Par cela, on montre qu’on a fait des recherches précises et qu’on ne postule pas au hasard à cet endroit.

3. Moi !

Il s’agit de vous. Vous vous décrivez. C’est le moment de détailler votre parcours, vos centres d’intérêts, vos nombreuses qualités.

4. Nous !

Toi, moi, nous… Là il s’agit d’expliquer au recruteur en quoi son entreprise vous aidera dans votre recherche de projet professionnel et pourquoi vous serez un bon stagiaire pour eux.

5. La formule de politesse de fin. La langue française en regorge. La plus utilisée doit être : « Je vous prie d’agréer madame/monsieur l’expression de mes salutations distinguées. » Il y en a d’autres tout aussi étranges pour un étranger apprenant le français telle que « En espérant avoir retenu votre attention, je vous prie d’agréer à mes sincères salutations. »

Vous remarquerez qu’il s’agit d’une belle lettre d’amour 🙂

2. « Oh belle entreprise comme tu es merveilleuse ! Que nombreuses sont tes qualités ! Ce que tu m’apportes est fantastique ! »

3. « Regarde comme je suis beau et plaisant ! J’ai tant à t’apporter ! »

4. « Tous les deux nous formerions le plus beau des couples ! Unis, ensemble, nous serions invincibles et rien ne nous résisterait ! Nous pourrions conquérir le monde ! »

J’exagère à peine 🙂 Il s’agit d’un exercice. Tout le monde sait que ce qui vous intéresse est de trouver un stage. Peut-être vous aidera t-il réellement dans votre projet professionnel. Je vous le souhaite. Mais il faut être lucide. La plupart d’entre vous fera un stage par défaut dans un secteur qui n’est pas forcément celui qui vous plaît. Vous en tirerez malgré tout un enseignement et vous aurez découvert le monde du travail. Dites-vous bien que plus tard, vous aurez à rédiger ce genre de lettres. Alors entraînez-vous. Faites le sérieusement.

Je vous joins un exemple. Je dis bien un exemple. C’est une possibilité parmi des centaines d’autres. C’est étrange ça d’ailleurs. Le format est imposé. Mais chacune des lettres est unique. « Toutes pareilles, toutes différentes ! » ça vous dit quelque chose ? C’est dans les détails que vous ferez la différence. Dans le soin apporté à la rédaction. Relisez-vous ! Faites relire votre lettre. Les recruteurs détestent les fautes d’orthographe et de grammaire. Ce n’est pas un bon signal que vous leur envoyez. Comme pour le C.V. il faut savoir être original pour attirer l’attention tout en restant dans les limites de la correction. Tout est question de dosage.

Vous allez y arriver. Faites-vous confiance !

Stage 4-2 Lettre de motivation de Max

Stage 4-2 Lettre de motivation de votre professeure préférée

Séance suivante